Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres... OK

brand-fr.png

Soirée "Ecrire pour les droits"

  Luxembourg

Soirée d'écriture de lettres

Tous les ans, au moment de la Journée des droits de l'Homme (10 décembre), des centaines de milliers de personnes aux quatre coins du monde envoient un message à quelqu'un qu'elles n'ont jamais rencontré.

Cette année, Amnesty International Luxembourg vous donne rendez-vous au Konrad-Café pour écrire à cinq jeunes victimes de violations des droits humains. Il s'agit de Phyoe Phyoe Aung, Saman Naseem, Rania Al-Abbasi, Maria, Fred et Yves.

L'écriture de lettres est une méthode éprouvée par Amnesty: 53 années de défense des droits humains ont montré que les mots avaient le pouvoir de changer des vies.

Les petits ruisseaux font les grandes rivières, dit un sage dicton.

Aujourd'hui, Écrire pour les droits (le Marathon des lettres) est la plus grande manifestation mondiale relative aux droits humains. Et ça marche!

De véritables changements surviennent grâce à vos lettres et vos actions. Des personnes injustement emprisonnées sont libérées. Des tortionnaires sont traduits en justice. Des détenus sont traités plus humainement...

Cette année, la section luxembourgeoise d'Amnesty International vous donne rendez-vous au Konrad-Café pour la soirée d'écriture de lettres. Ensemble, nous écrirons des lettres aux autorités congolaises, syriennes, burkinabés, birmanes et iraniennes pour changer la vie de jeunes victimes de violations des droits humains dans ces pays. Nous écrirons également des lettres de solidarité aux jeunes, pour leur montrer que nous ne les oublions pas et pour leur apporter du courage.

Venez nombreux à cet événement, vos messages sauvent des vies!

Où? Konrad-Café,7, rue du Nord, L-2229 Luxembourg

Quand? Le jeudi 10 décembre à partir de 18h45, directement après la marche aux flambeaux.

  Related articles

République démocratique du Congo. Le gouvernement doit tenir sa promesse d’éliminer le travail des enfants dans les mines d'ici 2025

  1.9.2017   Congo

En réaction à l'engagement souscrit cette semaine par le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) d'éliminer le travail des enfants dans le secteur minier d'ici 2025, Seema Joshi, responsable de l'équipe Entreprises et droits humains à Amnesty International, a déclaré : « Cet engagement pourrait marquer une étape importante sur le chemin vers l'éradication du fléau que représente le travail des enfants dans les mines en RDC. Certains n’ont que sept ans. S'il est mis en œuvre, cela veut dire que les futures générations ne passeront pas leur enfance à extraire des minerais pour nos smartphones et nos voitures électriques, dans des conditions obscures, sales et dangereuses.

La face cachée des voitures électriques : l'exploitation par le travail

  28.9.2017   Congo , Royaume-Uni

Le gouvernement écossais a récemment annoncé son intention d'éliminer, d'ici 2032, les véhicules essence et diesel. D'ici 2040, les seules voitures qui circuleront sur les routes du Royaume-Uni seront également électriques, et les bornes de recharge auront remplacé les stations d'essence. Aux États-Unis, Elon Musk a annoncé le lancement de sa Tesla Model 3, dont il espère bien faire la première voiture électrique grand public du monde.