Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres... OK

62751_execution_by_beheading_in_saudi_arabia_1_.jpg

Centième exécution de l’année en Arabie saoudite

  Territoires palestiniens, Israël

Selon l'agence de presse saoudienne, le ministère de l'Intérieur de l'Arabie saoudite a annoncé qu'une exécution avait eu lieu à Riyadh vendredi 22 juillet, ce qui porte à 100 le nombre total d'exécutions réalisées dans le pays depuis le début de l'année 2016. À la suite de cette information, Philip Luther, directeur du programme Moyen-Orient et Afrique du Nord d'Amnesty International, a déclaré :

" Avec sa 100e exécution cette année, l'Arabie saoudite poursuit à toute allure son recours obstiné à un châtiment cruel et inhumain, sans se soucier de la justice et des droits humains.


" À ce rythme-là, les bourreaux du royaume atteindront voire dépasseront bientôt le nombre de personnes qu'ils ont exécutées l'an dernier - qui, s'élevant à 158, était déjà le plus élevé depuis 1995. Beaucoup de prisonniers exécutés ont été condamnés à l'issue de procès profondément iniques, en raison des failles du système judiciaire. Les autorités saoudiennes doivent immédiatement instaurer un moratoire officiel sur les exécutions et abolir la peine de mort une fois pour toutes. "

Pour en savoir plus sur le recours à la peine de mort en Arabie saoudite, cliquez ici.

  Related articles

L'inflation des exécutions en Arabie saoudite se poursuit avec une 100e mise à mort

  2.10.2017   Arabie Saoudite

Les autorités saoudiennes ont encore exécuté un homme le 2 octobre, ce qui porte à 100 le nombre total de condamnés qui ont été mis à mort depuis le début de l'année 2017, avec 60 exécutions recensées au cours des trois derniers mois seulement, a déclaré Amnesty International.