Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres... OK

218520_russian_police_officers__1_.jpg

Russie. Deux nouvelles organisations à but non lucratif inscrites sur la liste noire des organisations « indésirables »

Le bureau du procureur général russe a qualifié jeudi 18 août 2016 deux nouvelles organisations basées aux États-Unis d'" indésirables " au titre d'une loi draconienne adoptée en 2015, alors qu'il continue de serrer la vis de la société civile russe et de faire barrage aux éventuels financements étrangers.

L'International Republican Institute (IRI), organisation à but non lucratif dont le siège se trouve à Washington et qui est financée par le Congrès américain, et le Media Development Investment Fund (MDIF), dont le siège se trouve à New York, sont les dernières organisations à être mises sur liste noire de cette manière.

" Cette mesure est destinée à faire passer un message très clair : Les ONG russes et les médias indépendants doivent éviter les financeurs étrangers - et les financeurs étrangers doivent éviter la Russie, a déclaré Sergueï Nikitine, directeur d'Amnesty International Russie.

" Cette décision ne touchera pas seulement la société civile russe, mais aussi les communautés et les personnes à qui elles apportent de précieux services.

" Le véritable objectif de cette loi est d'isoler la société civile russe, d'intimider les défenseurs des droits humains et d'étouffer la presse libre, qui ont de plus en plus de difficultés à s'appuyer sur des financements durables. "

Dans une déclaration publiée sur son site Internet, le bureau du procureur général a affirmé qu'au regard de ses investigations, les activités de l'IRI et du MDIF représentent " une menace pour les fondements de l'ordre constitutionnel et la sûreté de l'État ", sans fournir de plus amples détails. Le travail des deux organisations est désormais illégal, les avoirs russes qu'ils détiennent sont gelés et leurs employés étrangers se voient refuser l'entrée dans le pays.