Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres... OK

211526_is_website_icons_png_file_.png

Turquie. La dernière arrestation de journalistes est un « abus de pouvoir flagrant »

Réagissant à l'arrestation, dans la matinée du 31 octobre, de 11 journalistes et employés du quotidien Cumhuriyet et à la fermeture de 15 médias au cours du week-end, John Dalhuisen, directeur pour l'Europe à Amnesty International, a déclaré :

" L'arrestation de journalistes et d'employés du dernier grand quotidien d'opposition en Turquie s'inscrit dans le cadre d'une stratégie systématique visant à faire taire toutes les voix dissidentes. La fermeture de plusieurs médias ce weekend fait écho aux mesures prises dans le cadre de la purge qui a fait suite au coup d'État manqué et a transformé le paysage médiatique turc, jadis foisonnant, en friche.

" Le détournement flagrant des pouvoirs conférés par l'état d'urgence, utilisés pour fermer des médias, doit prendre fin et les 130 journalistes actuellement en détention provisoire doivent être relâchés sans délai. "

Complément d'information

D'après l'agence de presse officielle turque Anadolu Ajansi, des mandats d'arrêt ont été décernés contre 13 employés du quotidien Cumhuriyet ; 11 ont été arrêtés lors de descentes effectuées dans la matinée du 31 octobre, dont le rédacteur-en-chef.

Samedi 29 octobre, 15 médias ont été fermés par décret. Il s'agit principalement de médias kurdes basés dans le sud-est de la Turquie, dont le seul journal national en langue kurde.

Plus de 160 médias ont été fermés depuis la tentative de coup d'État en juillet, et plus de 130 journalistes se trouvent actuellement en détention provisoire.

  Related articles

Un militant des droits humains arrêté par les forces de sécurité palestiniennes pour des commentaires postés sur Facebook

  4.9.2017   Territoires palestiniens , Israël

L'arrestation le 4 septembre d'un défenseur palestinien des droits humains qui a critiqué les autorités palestiniennes sur Facebook est une atteinte à la liberté d'expression, a déclaré Amnesty International.

Maroc. Des dizaines de personnes arrêtées dans le cadre de la contestation qui secoue le Rif dénoncent des actes de torture en détention

  11.8.2017   Albanie , Arménie

Short is missing ... Short is missing ...Short is missing ...Short is missing ...Short is missing ...Short is missing ...Short is missing ...Short is missing ...Short is missing ...Short is missing ...Short is missing ...Short is missing ...Short is missing ...Short is missing ...

Les réfugiés rohingyas ne doivent pas être renvoyés de force dans leur pays

  4.10.2017   Myanmar [Birmanie] , Bangladesh

La communauté internationale doit contribuer à ce qu'aucun réfugié rohingya ne soit renvoyé de force au Myanmar tant que ces réfugiés risquent d'y subir de graves violations des droits humains en raison de la campagne de nettoyage ethnique menée par l'armée, a déclaré Amnesty International le 4 octobre.

Mobiliser la puissance de l'empathie des citoyens en vue d’accueillir des réfugiés

  30.8.2017   UE , Canada

Il y a deux ans, l'image d'un petit garçon en T-shirt rouge, le visage enfoui dans le sable d'une plage de Méditerranée, amenait dans chaque foyer toute l'horreur de la crise humanitaire qui endeuille les côtes européennes. Alan Kurdi, originaire de la ville syrienne de Kobané, n'avait que trois ans lorsqu'avec sa mère et son frère aîné, ils se sont noyés en tentant la dangereuse traversée de la Turquie à la Grèce. Si la crise n'était pas un scoop, il a semblé l’espace d’un instant que l’indignation du monde allait inciter ses dirigeants à agir.