Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres... OK

affichefdh_final_avec_fonds_perdus_01.jpg

Lancement du Premier Festival des droits humains au Luxembourg: une mobilisation extraordinaire pour des temps extraordinaires

  Luxembourg

Alors que cette année marque le 50ème anniversaire du Pacte international relatif aux droits civils et politiques et du Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, les droits les plus fondamentaux continuent à être bafoués aux quatre coins du monde. Dans le mondeentier, la liberté est menacée et il est plus urgent que jamais de se mobiliser pour défendre les hommes, les femmes et les enfant squi subissent des atteintes à leurs droits humains. C'est pourquoi, cette année Amnesty International Luxembourg (AIL)a décidé de mettre les bouchées doubles en lançant le Premier festival des droits humains au Luxembourg qui aura lieu du 1erau 15 décembre 2016. A travers différents événements adressés à tous les groupes de la population luxembourgeoise, le Festival visera à mobiliser les citoyensau Grand-Duché sur dix situations emblématiques de personnes menacées dans leurs droits. Projection-débat, exposition, spectacle d'improvisation, rencontre-débat, événement sportif, soirée DJ et ateliers d'écriture de lettres...ce premier Festival des droits humains proposera des événements variés et étonnants lors desquels tout le monde pourra agir pour les 10 personnes défendues par Amnesty International.

Consultez le programme du Festival

Chaque année autour du 10 décembre, journée internationale des droits de l'homme, Amnesty International organise lacampagne mondiale "Ecrire pour les droits" afin de sortir de l'oubli des hommes et des femmes dont les droits sont bafoués. Dans plus d'une centaine de pays, des milliers de personnes s'engagent et envoient desmillions de lettres et de signatures destinées aux autorités qui ne respectent pas les droits les plus fondamentaux de leurs citoyens.

Cette année, àl'occasion de la campagne "Ecrire pour les droits", AILinvite les citoyens au Grand-Duchéà se mobiliser pour dix cas de personnes en danger emblématiques et ce dans le cadre du Premier Festival des droits humains au Luxembourg. Du droit à la liberté d'expression au Cameroun, en passant par le droit aux soins de santé dans les prisons iraniennes, jusqu'au droit à la vie pour les personnes atteintes d'albinisme au Malawi, Amnesty International appelle à soutenir des personnes ou populations du monde entier pour faire respecter leurs droits.

Mobilisez-vous pour les 10 personnes en danger

Ai Wei Wei soutient la campagne "Ecrire pour les droits"

Cette année, l'artiste chinois de renommé internationale Ai Wei Wei a décidé de soutenir la campagne "Ecrire pour les droits" d'Amnesty International en créant un portrait en LEGO pour chacun des cas emblématiques de la campagne.

"Je prends part à cette campagne pour soutenir les personnes qui ont souffert parce qu'elles ont dit ou fait des choses que leur gouvernement n'approuvait pas. Comme artiste, la liberté d'expression est essentielle pour mon travail, et je sais parfaitement ce qui arrive quand elle entre en conflit avec les pouvoirs en place, ainsi que l'importance d'un soutien mondial lorsque l'Etat essaie de vous faire taire. Permettre aux gens de s'exprimer est la différence entre une société moderne et la barbarie", a déclaré Ai Wei Wei.

Les portraits réalisés par Ai Wei Wei seront exposés au Knuedler durant tout le Festival des droits humains. A travers cette exposition qui se veut interactive, le visiteur est invité à découvrir les 10 histoires de personnes en danger, et à agir concrètement en signant 10 pétitions pour sauver des vies.

Un évènement inédit au Luxembourg

Du 1erau 15 décembre, dix événementstous très différents les uns des autres auront lieu un peu partout dans la capitale luxembourgeoisedont l'objectif principal sera de mobiliser le public en faveur des 10 personnes emblématiques de la campagne "Ecrire pour les droits".Lors de chaque événement, les participants pourront donner un sens concret au respect des droits humains via une démarche très emblématique du mouvement d'Amnesty: prendre son stylo et écrire pour défendre quelqu'un quelque part qui a une histoire et un combat.

  • Le Festival sera inauguré le 1erdécembre par une soirée projection -débat sur le thème "Le photojournalisme: des yeux pour les droitshumains?" à travers laquelle sera abordée la question du rôle du photojournaliste dans la défense des droits humains. Lors de cet évènement, AIL présentera le film documentaire "Frame by Frame" sur l'émergence du photojournalisme en Afghanistan, qui sera suivi par le témoignage du photographe de guerre néerlandais Teun Voetenquia couvert des conflits armés aux quatre coins du monde parmi lesquels ceux en Bosnie, en Tchétchénie, en Afghanistan et au Rwanda.L'évènement aura lieu à 20h 30 à la Cinémathèquede la Ville de Luxembourg.
  • Le 2 décembre, AIL propose un atelier d'écriture de lettrespour les 10 personnes de la campagne "Ecrire pour les droits". Il se tiendra de 10h à 12h 30 dans la salle 502 du Cercle Cité au, rue Genistre.
  • Le 3 décembre,une soirée d'improvisation théâtrale sur les droits humains sera organisée en partenariat avec la Ligue d'improvisation Luxembourg. "Les improtozaures et les droits de l'homme", ce spectacle délirant de droit(e) ou de gauche sera à voir à partir de 20h au Théâtre le 10 à Neudorf. Le nombre de places étant limité, les personnes souhaitant y assister peuvent réserver leur place par email à l'adresse activisme@amnesty.lu
  • Le 9 décembre, à la veille de la journée internationale des droits de l'homme, AIL invite le public à la soirée DJ "Light your fire klub night" aux Rotondes. Trois DJ bien connus de la scène luxembourgeoise, DJ Spud Bencer, DJ Sensu et DJ Lowdjo joueront tout au long de la nuit des sets éclectiques provenant des quatre coins du monde, en passant par la musique traditionnelle, le disco, jusqu'à la musique électronique. Les portes ouvrent à 21h.
  • Le 10 décembre, journée internationale des droits de l'homme, plusieurs événements auront lieu permettant à chacun de célébrer cette date clé selon ses envies.

      -18h: Marche aux flambeaux. Cette marche est devenue une véritable tradition  pour celles et ceux attachant de l'importance aux droits humains au Luxembourg. Ouverte à tous, chacun est le bienvenu pour venir exprimer, marchant flambeau à la main, sa solidarité avec les victimes de violations des droits humains partout dans le monde. Rendez-vous à 18h place d'Armes devant le Cercle -Cité.
      -19h: Jogging for Amnesty: Au départ de Rousegaertchen, un jogging sera organisé pour la première fois au profit d'Amnesty, proposant de courir en plein cœur de la ville jusque 20h, muni d'une lampe frontale pour redécouvrir le centre de Luxembourg sous la beauté des illuminations de Noël. Inscriptions sur:www.jogging4amnesty.com.

      -19h: Soirée écrire pour les droits: Lors de cette soirée, les participants sont invités à se mobiliser en écrivant un maximum de lettres pour faire pression sur les gouvernements responsables de violations des droits humains et envoyer des messages 3de solidarité aux 10 personnes pour lesquelles Amnesty se mobilise cette année. Rendez-vous à partir de 19h au Konrad-Café.

  • 21h 15: Concert de musique:Directement après la soirée, le groupe de musique "Vigor and Friends" viendra animer la cave du Konrad en proposant de la musique live entrainante aux influences World, Blues, Jazz, Soul et Rock.
  • Le Festival sera clôturé le 15 décembrepar la conférence-débat "Que peuvent faire le Luxembourg et ses citoyens pour défendre les droits humains"avec la participation des défenseurs des droits humains Leyla et Arif Yunus. Emprisonnés en juillet 2014 en raison de leurs activités en faveur des droits humains au sein de l'Institut pour la paix et la démocratie, ils ont pu retrouver la liberté un an et demi plus tard suite à une très forte mobilisation des membres d'Amnesty International, à Luxembourg et partout dans le monde. Pendant le débat, à l'aide d'un outil interactif "live twitter app", les participants pourront partager leurs idées, initiatives ou exemples de meilleures pratiques pour défendre les droits humains à partir du Luxembourg. La soirée se terminera par la remise du "Amnesty Medienpräis", qui vise à reconnaître la contribution des médias luxembourgeois au débat public sur des sujets liés aux droits humains et à encourager les professionnels à continuer à s'engager contre l'injustice.

Autres moyens de se mobiliser

Tout au long du Festival, les pétitions pour les 10 personnes emblématiques de la campagne "Ecrire pour les droits" peuvent être signées en ligne sur le site www.festival.amnesty.lu. Outre les évènements publics organisés par AIL, chaque personne qui le souhaite peut créer son propre évènement "Ecrire pour les droits" et l'afficher sur la carte du Festival disponible sur le site ci-dessus. L'évènement peut être public ou privé, avec des amis, la famille, des collègues de travail ou un plus large public,à la maison ou dans un endroit public. Chacun a la possibilité d'organiser l'évènement de son choix et avec les personnes de son choix afin demobiliser les participants à écrire des lettres et envoyer des cartes de solidarité aux 10 personnes en danger.En s'inscrivant sur le site, l'organisateur reçoit gratuitement toutes les informations et le matériel nécessaire.

Grand soutien au Luxembourg

Ce Premier Festival des droits humains au Luxembourg est organisé avec le soutien de la Ville de Luxembourg, le Tageblatt, la radio 100,7, l'Œuvre Nationale de Secours Grande-Duchesse Charlotte et les Rotondes.Six personnalités luxembourgeoises ont également accepté de participerà une campagne de sensibilisation en soutien auxdroits humains à l'occasion duFestival. Il s'agit notamment deSylvia Camarda, Serge Tonnar, Lambert Schlechter, Christine Majerus, Pol Cruchten et le groupe Seed to Tree.