Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres... OK

Des suspects de consommation ou trafic de drogues  N

© OEL CELIS/AFP/Getty Images

Philippines. Les homicides de mineurs se poursuivent sans relâche

Réagissant à la découverte, dans la ville de Gapan, du corps sans vie de Reynaldo de Guzman, un adolescent de 14 ans porté disparu depuis près de trois semaines, le directeur d’Amnesty International pour l'Asie du Sud-Est et le Pacifique, James Gomez, a déclaré : « Combien faudra-t-il de morts de mineurs aux Philippines pour qu’il soit mis fin à cette violence terrible et cruelle ? La famille de Reynaldo de Guzman a dû endurer l’angoisse de sa disparition, puis une douleur indescriptible lorsque son corps a été découvert, criblé de coups de couteau et la tête enveloppée de ruban adhésif. Il ne s’agit pas d’un cas isolé ni d’une erreur, mais du dernier exemple en date d’une série d’exécutions illégales qui ont coûté la vie à plus de 50 mineurs et à des milliers d'autres Philippins.

« Les exécutions extrajudiciaires ne sont jamais justifiées, et lorsque des mineurs en sont victimes, elles sont particulièrement insupportables, mettant brutalement fin à de jeunes vies et condamnant les familles à une vie de chagrin. Ce cas et celui d'autres jeunes rendent d’autant plus urgente l’ouverture d'une enquête au niveau international. Le monde ne peut plus se permettre de détourner les yeux, de garder le silence ou de condamner discrètement la situation. Ces violences doivent cesser. Les victimes et les familles méritent d’obtenir justice. »

Complément d’information

Reynaldo de Guzman, un adolescent scolarisé qui, selon sa mère, travaillait après les cours pour gagner de l’argent, a été vu pour la dernière fois le 18 août 2017 en compagnie de Carl Arnaiz, 19 ans. La nouvelle de la disparition de Reynaldo de Guzman a circulé lorsque Carl Arnaiz a été tué, des policiers affirmant avoir échangé de coups de feu avec ce dernier alors qu’il tentait de dévaliser un chauffeur de taxi.

Le mystère qui entoure les circonstances tragiques du décès des deux jeunes gens est d’autant plus grand que les corps ont été découverts dans deux villes différentes, situées à plusieurs heures de voyage l’une de l’autre. Mercredi 6 septembre, la police locale a déclaré que le corps de Reynaldo de Guzman avait été découvert la veille dans la ville de Gapan, à deux heures et demie de Manille.

Le corps de Carl Arnaiz a été découvert le 28 août 2017, 10 jours après sa mort, à Caloocan, une ville située à la périphérie du Grand Manille. Selon les rapports médico-légaux, Carl Arnaiz a été torturé et abattu à faible distance alors qu’il était à genoux ou allongé.

  Related articles

L'inflation des exécutions en Arabie saoudite se poursuit avec une 100e mise à mort

  2.10.2017   Arabie Saoudite

Les autorités saoudiennes ont encore exécuté un homme le 2 octobre, ce qui porte à 100 le nombre total de condamnés qui ont été mis à mort depuis le début de l'année 2017, avec 60 exécutions recensées au cours des trois derniers mois seulement, a déclaré Amnesty International.

Les États qui procèdent à des exécutions sont une minorité de plus en plus isolée

  10.10.2017

Les États qui maintiennent et appliquent la peine de mort sont de plus en plus isolés et doivent prendre des mesures afin de rejoindre la tendance mondiale, a déclaré Amnesty International le 10 octobre 2017, à l'occasion de la 15e Journée mondiale contre la peine de mort.