Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres... OK

Hongrie: libérez Ahmed H et mettez fin à l'utilisation abusive des lois antiterroristes

  Hongrie

Ahmed a été considéré comme un terroriste et condamné à 10 ans d'emprisonnement pour avoir utilisé un mégaphone pour appeler au calme lors d'affrontements à la frontière hongroise.

En août 2015, Ahmed a quitté son foyer à Chypre pour partir aider ses parents âgés et six autres membres de sa famille à fuir la Syrie pour trouver refuge en Europe. Un mois plus tard, ils se sont trouvés parmi les centaines de réfugiés bloqués à la frontière serbo-hongroise après sa fermeture par la police.

Des heurts ont éclaté lorsque des réfugiés ont tenté de passer. La police hongroise a réagi en utilisant du gaz lacrymogène et des canons à eau, blessant des dizaines de personnes. Certains ont jeté des pierres, et Ahmed en faisait partie. Mais des séquences filmées par les médias montrent également Ahmed utilisant un mégaphone pour demander aux réfugiés et aux policiers de garder leur calme.

Pour ces motifs, un tribunal hongrois l'a reconnu coupable d'« acte de terreur » au titre de la législation hongroise relative à la lutte contre le terrorisme, dont les termes sont extrêmement vagues, et l'a condamné à 10 ans d'emprisonnement.

Est-ce que cela ressemble à du terrorisme selon vous ?

Le 15 juin 2017, la cour d'appel a ordonné un nouveau procès en faveur d'Ahmed H. en Hongrie. C'est une avancée importante pour cet homme dont la condamnation reposait sur une utilisation manifestement erronée des dispositions relatives au terrorisme.

Cependant, il faut continuer à agir. Ahmed est toujours incarcéré, séparé de sa femme et de ses filles. Il attend que son appel soit examiné, dans l'espoir de pouvoir les rejoindre à Chypre.