Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres... OK

Amnesty Medienpräis 2017

Dans notre société, les médias jouent un rôle très important dans la promotion des droits humains. La dénonciation d’abus et de violations des droits humains ne peut pas se faire sans eux.

Pour cette raison, Amnesty International Luxembourg organise pour la deuxième fois le concours « Amnesty Medienpräis», à travers lequel l’organisation souhaite reconnaître la contribution des médias luxembourgeois au débat public sur des sujets liés aux droits humains et encourager les professionnel·le·s à continuer à s’engager contre l’injustice.

Règlement du concours « AMNESTY MEDIENPRÄIS» 2016

La deuxième édition du concours « AMNESTY MEDIENPRÄIS » aura lieu dans le cadre du deuxième Festival des droits humains au Luxembourg, organisé par Amnesty International, qui se tiendra du 4 au 10 décembre 2017. Les candidats peuvent soumettre leur travail du 11 octobre au 1er novembre 2017 en remplissant la fiche d’inscription. Le prix sera remis à la gagnante ou au gagnant lors de la conférence-débat « Défenseurs des droits humains et politique étrangère du Luxembourg » le 9 décembre 2017.

CATÉGORIES:

Comme l’édition précédente, il n’y aura qu’une seule catégorie générale. Au sein de cette catégorie, tous les formats suivants seront acceptés :

  • Nouvelles, articles, reportages, interviews dans la presse écrite.
  • Nouvelles, articles, reportages, interviews – aussi bien en format texte qu’en format audiovisuel- dans la presse en ligne.
  • Nouvelles, reportages, interviews à la radio et à la télévision.
  • Documentaires.
  • Photojournalisme.
  • Projets multimédia.
  • Autres formats et projets informatifs de non fiction.

CONDITIONS:

  • Les travaux doivent avoir été publiés ou diffusés pour la première fois au Luxembourg entre le 14 novembre 2016 et le 31 octobre 2017.
  • Les travaux doivent avoir été publiés ou diffusés dans un média luxembourgeois (journal, télévision, radio, site) ou sur un site web tiers en lien avec le Luxembourg (blog, plateforme en ligne).
  • Les candidatures peuvent comprendre également un site entier.
  • Les travaux audiovisuels peuvent être des long-métrages documentaires ou des programmes d'actualité.
  • Les candidatures devront être envoyées par e-mail à l’adresse e-mail@amnesty.lu ou par la poste au 23, rue des États-Unis, 1019 Luxembourg, BP 1914.
  • Tous les travaux présentés au concours doivent être dans l'une des langues suivantes: luxembourgeois, allemand, français ou anglais.
  • Si les participants souhaitent soumettre plus d’une candidature, ils doivent remplir un formulaire pour chaque candidature. Seuls deux travaux par participant seront acceptés.
  • Les candidats ne peuvent pas être membres du jury.
  • Les candidats peuvent soumettre leurs candidatures du 11 octobre au 1er novembre 2017.
  • Aucun travail déjà présenté à l’occasion de l’édition précédente du Medienpräis ne sera accepté.
  • Les candidats devront être présents lors de la cérémonie de remise de prix le 09 décembre 2017. Dans le cas d’un empêchement, les candidats doivent se faire représenter par une autre personne.

CRITÈRES:

  • Amnesty International Luxembourg est à la recherche de travaux bien documentés qui portent sur le thème des droits humains au Luxembourg ou ailleurs. Amnesty International Luxembourg prendra également en compte les critères suivants :
  • Le travail est bien rédigé et/ou produit en haute qualité (pour le matériel audiovisuel).
  • Le travail introduit pour la première fois un sujet lié aux droits humains auprès du public ou il le fait d’une façon créative et novatrice.
  • Le travail porte sur des sujets d’actualité et cherche à sensibiliser le grand public.

JURY:

Le jury sera composé de journalistes expérimentés, de représentants d’Amnesty International Luxembourg et de personnalités de la société civile. Les représentants d’Amnesty International dans le jury ne peuvent pas faire partie du conseil d'administration de la section luxembourgeoise.

Les obligations du jury comprennent, bien entendu, l'impartialité, l'objectivité, ainsi qu’une stricte confidentialité des débats.

L’information concernant la composition du jury sera publiée sur le site internet www.amnesty.lu.

SÉLECTION:

  • Le staff d’Amnesty International Luxembourg sera en charge de la réception, du traitement, de la compilation et de l’archivage des candidatures.
  • Après avoir vérifié que les travaux soumis répondent aux critères et aux conditions du concours, Amnesty International Luxembourg fera parvenir les candidatures validées aux membres du jury.
  • Dans un délai de deux semaines après l’envoi des candidatures aux membres du jury, le jury se réunira dans les locaux d’Amnesty International Luxembourg pour choisir la gagnante ou le gagnant du concours.
  • L’identité du gagnant devra rester confidentielle jusqu’au jour de la remise du prix.
  • La décision du jury est définitive.

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez besoin de plus de renseignements à travers notre e-mail (e-mail(at)amnesty.lu) ou à travers le téléphone +352 26190166

  Last success

Soudan. Libération de Mudawi Ibrahim Adam, incarcéré à tort pendant huit mois

  30.8.2017   Soudan

En réaction à la libération du défenseur soudanais des droits humains Mudawi Ibrahim Adam et à l’abandon de toutes les charges qui pesaient sur lui, Sarah Jackson, directrice adjointe du programme Afrique de l’Est, Corne de l’Afrique et Grands Lacs à Amnesty International, a déclaré : « Cet horrible chapitre est désormais clos, et c’est un grand soulagement. Mudawi Ibrahim Adam, qui était un prisonnier d’opinion, est de nouveau libre et a retrouvé sa famille.

  Nouvelles

Les États qui procèdent à des exécutions sont une minorité de plus en plus isolée

  10.10.2017

Les États qui maintiennent et appliquent la peine de mort sont de plus en plus isolés et doivent prendre des mesures afin de rejoindre la tendance mondiale, a déclaré Amnesty International le 10 octobre 2017, à l'occasion de la 15e Journée mondiale contre la peine de mort.

Yémen. L'ONU minimise les crimes commis envers des enfants par la coalition que dirige l'Arabie saoudite

  6.10.2017   Yémen , Arabie Saoudite

La communauté internationale a une nouvelle fois cédé à la pression politique et minimise la souffrance de centaines d'enfants yéménites en modérant ses critiques vis-à-vis des graves violations du droit international perpétrées par la coalition que dirige l'Arabie saoudite, dans le rapport annuel du secrétaire général de l'ONU sur les enfants et les conflits armés (CAAC), a déclaré Amnesty International.

L'ANASE doit se mobiliser afin de faire face à la crise des Rohingyas

  6.10.2017   Myanmar [Birmanie]

Les dirigeants de l'Asie du Sud-Est doivent prendre de toute urgence des mesures afin de remédier aux graves violations des droits humains dont sont victimes les Rohingyas au Myanmar, écrit Amnesty International dans une lettre adressée au président de l'Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ANASE).

Les réfugiés rohingyas ne doivent pas être renvoyés de force dans leur pays

  4.10.2017   Myanmar [Birmanie] , Bangladesh

La communauté internationale doit contribuer à ce qu'aucun réfugié rohingya ne soit renvoyé de force au Myanmar tant que ces réfugiés risquent d'y subir de graves violations des droits humains en raison de la campagne de nettoyage ethnique menée par l'armée, a déclaré Amnesty International le 4 octobre.

Catalogne. Amnesty International dénonce un recours excessif à la force lors du référendum du 1er octobre

  2.10.2017   Espagne

Des observateurs d'Amnesty International confirment que des équipements antiémeutes ont été utilisés de manière dangereuse et inappropriée et que des personnes sans défense et n'opposant aucune résistance ont été frappées. L'organisation demande l'ouverture dans les plus brefs délais d'une enquête approfondie et impartiale sur ces événements.

L'inflation des exécutions en Arabie saoudite se poursuit avec une 100e mise à mort

  2.10.2017   Arabie Saoudite

Les autorités saoudiennes ont encore exécuté un homme le 2 octobre, ce qui porte à 100 le nombre total de condamnés qui ont été mis à mort depuis le début de l'année 2017, avec 60 exécutions recensées au cours des trois derniers mois seulement, a déclaré Amnesty International.

Browse all articles